Remédiation cognitive en Tunisie - Adolescents et adultes - CRT et NEAR

Remédiation cognitive en Tunisie – adolescents et adultes

Remédiation cognitive en Tunisie : résultats chez l’adolescent et l’adulte

Dans cette vidéo une équipe de l’hôpital Razi de Tunis est venue nous présenter les pratiques et les projets de recherche en remédiation cognitive en Tunisie. (CRT et NEAR).

Suivre l’équipe du Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20 sur Facebook –>

l'équipe du Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20, venue à l'occasion de la 7ème Journée du C3RP à Paris, le 29 juin 2018.
l’équipe du Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20, venue à l’occasion de la 7ème Journée du C3RP à Paris, le 29 juin 2018.

Contenu de la présentation 1ére partie :

remédiation cognitive en Tunisie - géométries

Remédiation cognitive en Tunisie :
résultats chez l’adolescent et l’adulte

Faculté de médecine de Tunis - logo
Faculté de médecine de Tunis
Hôpital RAZI à Tunis - logo
Hôpital RAZI
Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20
Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20

Collaboration UR 12SP20 « Processus cognitifs dans les pathologies psychiatriques » et SHU Sainte-Anne

Depuis 2005: plusieurs projets menés

Dysfonctionnements cognitifs (2005-2009)

  • Schizophrénie
  • Autisme (SNM)/ Dépression/ TDAH

Théorie de l’esprit (2008-2011)

  • Schizophrénie
  • Schizophrénie précoce

Remédiation cognitive (2009)

 

  • Cognitive Remédiation Therapy (CRT)
  • NEAR

remédiation cognitive en Tunisie - géométriesRemédiation cognitive

Cognitive Remediation Therapy (CRT)

  • Formation de l’équipe en Juin 2009 par Dr. I. Amado
  • Accord des auteurs Pr. T.Wykes

  • Issu du programme de remédiation cognitive  Frontal Executive Program (FEP,  Delahunty and Morice 1993); révisé par Reeder, Wykes, Delahunty, Morice (2001)
  • Version française 2008 coordonnée par Nicolas Franck, Isabelle Amado, Aurélia Todd et Mathilde Kazès

A l’origine destiné à une population adulte (utilisé dans la schizophrénie)


  • Méthode papier / crayon
  • Administrée en face à face thérapeute/patient
  • Fonctions cognitives cibles : les fonctions exécutives, l’attention, la mémoire, le raisonnement et la résolution de problèmes

CRT - papier crayon, matériel

 Trois modules (6 livrets) :
  • Flexibilité cognitive
  • Mémoire
  • Planification

ETUDE PILOTE

thèse doctorat Meriem Hamza : Place de la remédiation cognitive dans le trouble déficit de l'attention hyperactive"
Thèse de Meriem Hamza : Place de la remédiation cognitive dans le trouble déficit de l’attention hyperactive »
remédiation cognitive en Tunisie
La Tunisie Médicale – 2018 ; Vol 96 ( n°01 ) : 30-35, voir l’article  –>

En post CRTamélioration significative de l’attention soutenue, du contrôle exécutif et de l’inhibition

Au terme de cette étude pilote : Traduction et adaptation

1er temps

  • Traduction du CRT de la langue française vers l’arabe a été effectuée (forward translation) par S. Belhadj et S. Ayadi neuropsychologues à l’ISSHT

2ème temps

  • Evaluation de la clarté et de la précision des différents items

3ème temps

 

  • Traduction de retour (back translation)
Flexibilité - mémoire - planification

Flexibilité cognitive

  • Les lettres superposées :

Flexibilité cognitive - Les lettres superposées

Flexibilité cognitive

  • Stroop Like :

flexibilité cognitive - Stroop Like
Conception graphique : O. Sidhommou

Flexibilité cognitive

flexibilité cognitive, coccinelles -12

Mémoire

mémoire - remédiation cognitive

Mémoire

Mémoire - remédiation cognitive enfants

Mémoire

Mémoire : remédiation cognitive pour les enfants

Planification

Remédiation cognitive en pédopsychiatrie : Planification
Conception graphique : O. Sidhommou

Planification

CRT pour les enfants : planification

UNIVERSITE DE TUNIS EL MANAR
FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS
ANNEE UNIVERSITAIRE  2015/2016


THESE
POUR LE DIPLÔME D’ÉTAT DE DOCTORAT EN MEDECINE


APPORT DE LA REMÉDIATION COGNITIVE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS PRÉSENTANT UN TROUBLE DU SPECTRE AUTISTIQUE

Dr. Melek HAJRI

Place of cognitive remedition therapy in the management of autism spectrum disorder 

Hajri M, Abbes Z, Ben Yahia H,  Boudali M, HamzaM,  Bouden A, Mrabet A,  Amado I.


International Journal of Psychosocial Rehabilitation 2017; Vol 21 (1) 55-66

Après une durée moyenne de 25,5 semaines (22 séances), amélioration significative :  

  • Du score aux CPM
  • De la mémoire de travail  
  • De la flexibilité: scores de la fluence verbale phonémique   et sémantique pour la catégorie «animaux»

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages
Remédiation cognitive 

V/S

Troubles spécifiques des apprentissages
Prise en charge habituelle

Après une durée moyenne de 24 séances,  amélioration significative chez les enfants bénéficiant de la remédiation cognitive :

  • Du score aux CPM
  • Des fonctions exécutives:  flexibilité (fluence verbale sémantique et phonémique)/ inhibition cognitive/ planification
  • Des résultats scolaires

 

Contenu de la présentation 2ème partie :

remédiation cognitive en Tunisie - géométriesProjet NEAR

(Neuropsychological and Educational Approach to Remediation)

Projet de partenariat

Début du projet 2016 (Durée: 3 ans)
RE-CREATIF-S : Parcours de Remédiation Cognitive et de Réhabilitation pour l’Enfant et l’Adulte en Tunisie et en France dans la Schizophrénie
3 actions :
Action 1 :
  • Enseignement d’une nouvelle technique de remédiation cognitive en groupe et par ordinateur : La méthode Near indiquée chez le grand enfant et l’adulte jeune avec schizophrénie.
  •  Familiarisation et sensibilisation autour de la notion de parcours de soins en réhabilitation psychosociale intégrant psychoéducation des patients et des familles et maillage sur l’environnement quotidien des jeunes patients, avec transfert des acquis en vie quotidienne et sur le milieu scolaire et universitaire.
  •  Traduction de NEAR en langue arabe.
 Action 2 :
  • Implantation d’une méthode de Remédiation cognitive inscrite dans un parcours de soin avec psychoéducation, en particulier aux moyens de la méthode NEAR chez le grand enfant et chez l’adulte
Action 3 :
  • Déploiement de plusieurs groupes successifs de patients en remédiation cognitive (grand enfant et adultes), et de psychoéducation au sein du parcours de soins. Retour d’expérience et résultats
 

Formations

  •  Projet de Remédiation Cognitive et Réhabilitation Psychosociale Dr. Isabelle Amado, 14 -15 Juillet 2016
  •  La psychoéducation et le programme Pro-famille. Mme Dominique Willard, 22 -23 septembre 2016
  •  Améliorer la coordination dans le champ sanitaire comme dans le champ social pour limiter le risque de handicap psychique chez les jeunes patients atteints de schizophrénie débutante.  Dr. Guy Gozlan, 4 -5 Novembre 2016
  • Le parcours de soins en psychiatrie infanto-juvénile, intérêts et limites/ le programme d’entrainement aux habilités parentales de Barkley«  Dr. Catherine Doyen et Mr Stephan Renou,26-27Janvier2017
  • Des jeux cognitifs aux programmes de cognition et d’habiletés sociale/ Thérapies psychosociales et transfert au quotidien » Dr Mona Moualla et Mme Berengère Rigaut, 19 et 20 Février 2018

Etudes en cours

  •  2 groupes en psychiatrie adulte (Schizophrénie)
  • 1 groupe en pédopsychiatrie (UHR)
 OBJECTIF :  

Evaluer l’apport d’un programme de remédiation cognitive et de réhabilitation sociale (NEAR) chez des adolescents à Utra Haut Risque de psychose.

POPULATION :

Les  Patients  dont  l’âge ≥ 14 ans, Scolarisés, qui consultent pour :

  • Modifications récentes du comportement et / ou du caractère
  • Modifications de la perception des objets
  • Altération du fonctionnement scolaire durant l’année écoulée
  • Troubles mnésiques ou attentionnels
  • Symptomatologie anxieuse ou dépressive
  •  Retrait social
  •  Toxicomanie
  •  Tentative de suicide
UHR positif,  CAARMS dans  sa version  arabe validée

UHR positif + Remédiation cognitive

V/S

UHR positif + Thérapie  habituelle

Bilan d’évaluation Neuropsychologique Pré et Post NEAR :
  •  Raisonnement : Raven’s Standard Progressive Matrices ( SPM)
     Vitesse de traitement : Code (WAIS 3)
  • Attention : Double Tâche de Baddeley
  • Mémoire de Travail : Empan de chiffres (direct/indirect)
  •  Mémoire épisodique : Grober et Bushke
  • Fonctions exécutives : Trail Making Test, Fluence verbale, STROOP test
  • Le traitement visuo spatial : Figure complexe de Rey
– Traduction en Arabe de l’outil de remédiation PRESCO
– 1er groupe expérimental : 4 participants
  • Bilan Neuropsychologique Pré NEAR   
  • 8 Séances ( y compris les 3 séances de psychoéducation )         

V/S

– 1er groupe témoin : 4 participants
  • Bilan Neuropsychologique
  • Suivis par différents thérapeutes

Efficacité du programme de
remédiation cognitive NEAR

Service de Pédopsychiatrie du CHU RAZI & Unité de Recherche 12 SP20

Expérience du service de psychiatrie adulte Hôpital Razi Tunisie

NEFFATI.H, MOULA.O, ABBES.Z, BEN YAHIA. H, GHACHEM.R, BOUDEN.A 
Paris 29 Juin 2018 

Unité de recherche  12SP 20   « Processus Cognitifs  en pathologie psychiatriques »

1

Indication du programme

 
2

Evaluation clinique et cognitive

 
3

Evaluation des répercussions fonctionnelles

 
4

Psychoéducation et définition d’objectifs

 
5

NEAR

 
6 Ré-évaluation et bilan final

1- Indication du programme

Patients
  • Atteint d’une SCZ
  • Agé de 18 à 65 ans
  • Atteint de difficultés cognitives
  • Ne présentant aucun antécédent de maladie cérébrale organique ni de traumatisme crânien
  • Ne pas avoir de diagnostic primaire de toxicomanie
  • Ne pas envisager de changer de médicaments pendant la phase de prise en charge
  • Accepte de travailler en groupe

2- Bilan neuropsychologique Pré et Post NEAR

Fonctions Adolescents
14-18 ans
Adultes
Raisonnement SPM SPM

Vitesse de traitement

Code WAIS III

Code WAIS III

Attention

Double tâche de baddeley

Barrage de signe

Mémoire de travail

  • Double tâche de baddeley
  • Barrage de signe

Mémoire épisodique

  • Grober et Bushke Hopkins
  • Tunisian Verbal Learning Test ( TVLT)
  • Grober et Bushke 
  • Tunisian Verbal Learning Test ( TVLT)
Fonction exécutives
  • Trail Maiking Test
  • Fluence verbal
  • STROOP
  • Trail Maiking Test
  • Fluence verbal
  • WCST
  • Hayling test

Traitement visuo-spacial

Figure complexe de Rey

Figure complexe de Rey

Procédure du testing
Séance 1 Séance 2 Séance 3
  • Grober et Bushke(V)

Pendant les 20mn

  • FCR Copie (NV)
  • Empan direct et Indirect (V)
  • FCR Mémoire (NV)
  • Grober et Bushke: Reconnaissance
  • SPM (NV)
  • STROOP (V)
  • Code (NV)
  • Trail Making Test (NV)
  • Double Tache de Baddeley (NV et V)(simple et double)
  • Fluence verbale (sémantique, phonémique, alternée)

 

3- Evaluation des répercussions fonctionnelles

Présenter aux patients les résultats de l’évaluation cognitive avec l’interprétation des fonctions évaluées

  • Interroger le patient sur ses difficultés au quotidien

Les analyser et les comprendre à la lumière des déficits cognitifs identifiés

4- Psychoéducation et définition d’objectifs

Informer le patient et son entourage sur la maladie et le déficit cognitif
Tous les candidats ont bénéficié de deux séances de psychoéducation: une en individuel et une en groupe afin de :
    • Sensibiliser
    • Motiver
    • Expliquer le programme: nombre de séances, déroulement, intérêt
    • Discuter les objectifs individualisés poursuivis durant la phase de remédiation, ceci en lien avec les déficits cognitifs et les répercussions fonctionnelles  déjà identifiés
    • Rediscuter régulièrement les objectifs et les évaluer au terme du programme

5- NEAR:Déroulement des séances

  • 2 séances par semaine , 1h et 30 mn environ chacune
  • Exercices adaptés aux patients en fonction des troubles cognitifs et des objectifs déjà établis
  • Chaque séance est assurée par 2 animateurs ( psychologue+ infirmière) et un stagiaire qui assure l’installation du matériel, la distribution de la fourniture nécessaire et l’observation.
Déroulement des séances
  • Avant de commencer chaque activité , on s’assure que le patient a bien lu et compris la consigne.
  • Si le participant ne maîtrise pas la langue française, c’est l’intervenant qui lit et explique la tâche demandée.
  • Tous les participants ont commencé par des activités à contenu non verbale.
  • Les activités à contenu verbal et auditif, choisies par les patients, ont été réalisées avec précaution puisqu’elles représentent une source de frustration et mettent les patients dans une situation d’échec.
Les participants
  • Au total 16 participants répartis sur 5 groupes ( 4 groupes de 3 et 1 groupe de 4 )
  • 9 participants ont terminé le programme
  • 7 ont arrêté avant le nombre estimé de séances pour de multiples raisons : les études, le travail, la disponibilité ( 3 et 7 séances ).
  • L’évaluation post remédiation cognitive a été faite pour 14 participants
  • 2 participants sont perdus de vue.
Caractéristiques des participants
  • Le nombre total des participants 16
  • Age entre 18 et 41 ans avec moyenne de 27 ans
  • 11 hommes et 5 femmes, tous célibataires

Effectif

remédiation cognitive, NEAR
– Le nombre total des participants 16
– Age entre 18 et 41 ans avec moyenne de 27 ans
– 11 hommes et 5 femmes, tous célibataires

Diagnostic

remédiation cognitive en Tunisie, NEAR, diagnostic des participants
12 patients diagnostiqués SCZ et 4 TB (Tous stabilisés)
Niveau d’étude Statut professionnelCaractéristiques des participants, statut professionnel
Caractéristiques des participants en fonction des groupes

Groupes NEAR - remédiation cognitive et réhabilitation psychosociale en Tunisie

Résultats en fonction des dimensions cognitives

Comparaison des résultats avant et après NEAR

Commentaire :

Une amélioration au niveau de la fluence sémantique et phonémique malgré que  l’apprentissage se fait en langue française et l’évaluation en langue arabe.

Cette amélioration pourrait être expliquer

  • L’effet positif de la communication
  • L’interaction et l’apprentissage social
  • Le transfert et la généralisation des connaissances lors des Bridging groupes.

Transfert des activités à la vie quotidienne

Transfert des Réhabilitation Psychosociale : activités à la vie quotidienne

Les points forts du programme NEAR

  • Interactif et attractif : ce qui motive les patients, ils prennent plaisir aux exercices qui sont pratiqués
  • Renforce la motivation à partir des associations entre exercice et vie quotidienne : Plus le patient voit l’utilité des exercices dans sa vie quotidienne plus il adhère au programme.
  • Renforce l’autonomie du patient pendant la séance ( seul devant sa fiche, son ordinateur : l’allume, l’éteint , le range) et dans sa vie quotidienne
  • Renforce le sentiment de responsabilité du patient (un engagement, un cadre à respecter, un calendrier et des RDV à suivre)
  • Augmente le sentiment d’auto-efficacité personnelle ( le passage d’un niveau accompli à un autre lui permet de progresser dans ces objectifs).
  • Renforce la cognition sociale, l’échange et la communication.
  • Renforce la tolérance à la frustration.
  • L’amélioration des patients encourage le thérapeute à poursuivre le programme par renforcement positif.

Conclusion

  • Cette étude pilote a permis d’objectiver l’amélioration des fonctions cognitives suite au programme de remédiation cognitive NEAR
  • Les résultats positifs obtenus nous ont encouragé à solliciter d’autres participants et à faire participer d’autres intervenants.
Equipe de Recherche
  •  Pr Bouden A
  •  Pr Ghachem R
  •  Pr Labbane R
  •  Pr Ag Abbes Z
  •  Mme Ben Yahya H
  •  Dr Boudaly M
  •  Dr Hamza M
  •  Dr Hajri M
  •  Mme Hmidi H
  •  Mme Neffati H
  •  Dr Taleb S
  •  Mme. BenBéchir M
  •  Mme Ayadi S
  •  Mme Belhaj S
  •  Mme Ayachi N
  •  Mlle Siddhoumou O