Alain Ehrenberg "La mécanique des passions"

Alain Ehrenberg, “La Mécanique des passions”,

Cerveau, comportement, société

Vient de paraître (mars 2018) chez Odile Jacob le livre d’Alain Ehrenberg qui a pour titre “La Mécanique des passions”

Rencontre autour du livre “La mécanique des passions”

Le Lab-ah et le service Bibliothèques & Documentation organisent une rencontre autour du livre d’Alain EhrenbergLa mécanique des passions: cerveau, comportement, société, Odile Jacob, mars 2018.

Discutante : Dr Sonia Hamdoun, médecin, Chef par intérim du Service de Médecine Physique et de Réadaptation, pôle neurosciences de l’hôpital Sainte-Anne, GHT Paris.

Lundi 10 septembre 2018 de 17h30 à 19h00 à la Bibliothèque médicale Henri Ey, Centre Hospitalier Sainte-Anne, 1 rue Cabanis, Paris 14.

Inscription obligatoire en ligne https://www.kawaa.co/fr/rencontre/7194

 

livre : La mécanique des passion - Alain Ehrenberg

A propos du livre

( source : Odile Jacob )

De nouvelles sciences du comportement humain ne cessent de prendre de l’ampleur et de susciter l’engouement depuis le début des années 1990 : il s’agit des neurosciences cognitives.

Leur ambition est de faire de l’exploration du cerveau le moyen de traiter les pathologies mentales (comme la dépression ou la schizophrénie) mais aussi de nombreux problèmes sociaux et éducatifs, comme l’apprentissage ou la maîtrise de ses émotions.

Ces sciences sont-elles devenues le baromètre de nos conduites et de nos vies, prenant la place autrefois occupée par la psychanalyse ? L’homme « neuronal » est-il en passe de remplacer l’homme « social » ?

Alain Ehrenberg montre que l’autorité morale acquise par les neurosciences cognitives tient autant à leurs résultats scientifiques ou médicaux qu’à leur inscription dans un idéal social majeur : celui d’un individu capable de convertir ses handicaps en atouts en exploitant son « potentiel caché ». Elles sont la chambre d’écho de nos idéaux d’autonomie.

Alain Ehrenberg

Alain Ehrenberg - portrait

Alain Ehrenberg est sociologue, directeur de recherches émérite au CNRS (Cermes3). Il a créé, en 1994, un groupement de recherches du CNRS sur les drogues et les médicaments psychotropes et fondé, en 2001, le Centre de recherche Psychotropes, santé mentale, société (CNRS-Inserm-université Paris-Descartes). Il est notamment l’auteur de La Fatigue d’être soi et de La Société du malaise.