Remédiation cognitive en Île de France : enquête

Remédiation cognitive  en Île de France, état des lieux en 2016 – Projets

27 vues
Remédiation cognitive en Île de France, état des lieux en 2016 – Projets

Le Dr. Mona Moualla nous présente les résultats de l’enquête « Thérapie Psychosociale en Île de France en Île de France ». Vidéo tournée lors de la 6ème journée C3RP le 30 juin 2017 au Centre Hospitalier Sainte-Anne, à Paris.

GHT Paris, Psychiatrie et Neurosciences

Remédiation cognitive en Île de France, état des lieux en 2016 – Projets

MOUALLA Mona, DANSET-ALEXANDRE Charlotte, LAUNAY Corinne, DOYEN Catherine, WILLARD Dominique, MORVAN Yannick, AMADO Isabelle

Objectifs

—Objectif principal :
  •   Etat des lieux actuel de l’accessibilité
—Objectifs secondaires :
  • —Promouvoir un accès <30min
  • —Systématiser l’intégration de la RC dans un parcours global et cohérent

 Matériel et méthode

—Questionnaire
  • —62 questions sur la pratique de la RC
  • —2 questions sur l’identité du répondant
—Directeurs de 137 centres de soins psychiques d’IDF
  • —Renvoi aux différents responsables de structures
—Question filtre = « Vos patients ont-ils accès à la RC? »

 Résultats

—132 réponses
  • —75% psychiatrie adulte (99)
  • —25% pédopsychiatrie(33)
—59 structures de soins différentes
  • —57,6% (N=34) proposent la RC dans leur offre de soins  (dont 8 en pédopsychiatrie)

Répartition de la Remédiation Cognitive en Île de France

—- Prédominance parisienne : 10 centres
—♦ Offre faible :
  • —Seine et Marne : 1
  • —Seine-Saint-Denis : 1
  • —Essonne : 2
♦ —Reste de l’IDF :
  • —Yvelines : 6
  • —Hauts-de-Seine : 6
  • —Val de Marne : 4
  • —Val d’Oise : 4
 
Répartition de la Remédiation cognitive en Île de France
Répartition de la Remédiation cognitive en Île de France
 
Offre de soin en Remédiation cognitive en Île de France
Offre de soin en Remédiation Cognitive en Île de France
 
Offre de soin en remédiation cognitive : Paris et proche banlieue
Offre de soin en remédiation cognitive : Paris et proche banlieue
 
Remédiation cognitive accessible à la patientèle
Remédiation cognitive accessible à la patientèle
 
Capacité d’accueil en remédiation  - Population cible
Capacité d’accueil en remédiation – Population cible
Programmes utilisés, Psychiatrie adulte et pédopsychiatrie
Programmes utilisés, Psychiatrie adulte et pédopsychiatrie

—Réalisation en pratique de la RC :

♦ —Intégration dans un programme de réhabilitation pour 78% des structures interrogées mais peu ajusté temporellement et administrativement :
  • Projet précis / lien avec l’école : 60%
  • Délai temporel déterminé : 40 – 54%
♦ —Evaluation avant-après programme :
  • —Faite dans 54% des cas
  • Multidisciplinaire : 31%
Orientation du projet de réhabilitation
Orientation du projet de réhabilitation
 

Personnel formé à la remédiation cognitive

 

Lieux de réalisation de la remédiation cognitive
Lieux de réalisation de la remédiation cognitive

Remédiation cognitive non accessible à la patientèle

  • —59,3% (N=35 centres), 56 réponses (PA 39, PIJ 17)
  • —18% (N=10) ne connaissent pas la RC
  • —25% (N=14) la proposent à proximité immédiate – HDJ 50% (psychiatrie adulte) – Libéral (pédopsychiatrie)
  • Personnel déjà formé : 20%
  • —Personnel en cours de formation : 18%
4 centres avec des soignants en cours de formation :
4 centres avec des soignants en cours de formation
 Perspectives d’avenir si pas de formation en cours :
  • —La RC paraît utile à l’activité du service : 61%
  • —Formation prévue pour 8 structures (14%)
  • —Promotion dans l’établissement : 52% – Unité interpolaire : 38% – Plateforme intersectorielle : 55%
12 centres souhaitent se former à l’avenir, mais maintien des disparités de territoire
12 centres souhaitent se former à l’avenir, mais maintien des disparités de territoire

Les autres thérapies psychosociales

♦ —Connaissance large : 70%
♦ Pratique effective :
  • —Psychiatrie adulte : 40% surtout en HDJ
  • —Pédopsychiatrie : 27% surtout en cabinet libéral
—♦ Capacité : 10-20 patients par an
L’éducation thérapeutique du patient
L’éducation thérapeutique du patient
 —L’éducation thérapeutique à l’intention des proches :
  • —26 réponses
  • —16% psychiatrie adulte
  • —4% pédopsychiatrie
  • ——Certification ARS : 6%

Il reste de la marge tant pour la diffusion que pour la certification, pour les usagers comme pour les aidants

Limites

  • —Etat des lieux non exhaustif : 55% absence de réponse
  • —Mode de dissémination de l’enquête
  • —Difficultés à différencier nombre de réponses et nombre de répondants
  • —Peu de réponses de pédopsychiatrie

Ouverture

—Promouvoir l’accès à la RC dans les lieux peu pourvus

—Depuis l’enquête :

♦ —Seine-et-Marne :
  • —Sud du département : CH Nemours (en cours),
  • —Nord du département : Meaux, Coulommiers (en cours), Marne La Vallée
— Essonne :
  • —EPS Barthelemy Durand (en cours)
  • —CH Sud francilien
  • —Clinique de l’Isle Le moulin
—♦ Seine-Saint-Denis : aucun retour dans l’enquête mais
  • —Ville-Evrard (3 secteurs),
  • —Drancy, La Courneuve, Bobigny

—Mais aussi encourager ceux qui sont motivés :

—♦ Hauts-De-Seine :
  • —Centre du Parc de St Cloud (en cours)
  • —Centre Denis Croissant (asso Vivre)
  • —Clinique médicale et pédagogique Dupré Sceaux
—♦ Yvelines :
  • —CH Mantes La Jolie (en cours)
  • —Théophile Roussel Montesson (en cours)
  • —Trappes
  • —Hôpital de Plaisir Grignon
  • —CMP Arisse Velizy
—♦ Val de Marne :
  • —CH Villeneuve St Georges (en cours)
—♦ Val d’Oise :
  • —Centre Jacques Arnaud Bouffemont

Projets pour 2018

Promouvoir des centres de réhabilitation :
  • —Non limités aux hôpitaux de jour (projet GHT Paris)
  • —Equipes restreintes transpolaires /intersectorielles
  • —Homogénéisation des bilans
  • —Homogénéisation des programmes (groupes ++)
  • —Constitution d’une base de données homogène (études rétrospectives et données socio-économiques)
  • —Meilleure couverture géographique (93, 95)
—Pour les structures déjà existantes :
  • —Renforcement du lien avec le médicosocial
  • —Etre une force de promotion pour l’emploi accompagné
  • (ex: statut d’ « incapacité transitoire » comme alternative au statut handicap MDPH)